Laissez-nous un message !


Nous sommes absents pour le moment, mais si vous nous laissez un message, nous y répondrons le plus vite possible ;)

Laissez-nous un message !

Recherche dans le blog

Beeple parle des Everydays, des NFT et de l'avenir de l'art au Tonight Show

Beeple parle des Everydays, des NFT et de l'avenir de l'art au Tonight Show

Beeple, alias Mike Winkelmann, est le visage de facto du mouvement NFT. Tout juste après une nouvelle vente épique (sa sculpture générative hybride physique/numérique, "Human One", s'est vendue chez Christie's pour 29 millions de dollars US le 11 novembre 2021), Winkelmann s'est entretenu avec Jimmy Fallon sur le Tonight Show pour expliquer comment il est passé de la création d'œuvres d'art numériques quotidiennes pendant 14 ans à la vente de NFT pour des millions de dollars.

Qu'y a-t-il dans un nom ? Il serait difficile de trouver quelqu'un qui n'ait pas au moins entendu parler de Beeple à l'heure actuelle - mais d'où vient ce nom ? Winkelmann a trouvé son pseudonyme dans un jouet des années 1980, appelé Beeple. "Il s'agissait d'un objet ressemblant à un ewok, qui émettait des bips et s'allumait - il n'a jamais été très populaire", précise-t-il.

Winkelmann a créé des œuvres d'art numérique avec Cinema 4D et a développé son public au cours des 20 dernières années, mais jusqu'à l'apparition récente de la technologie NFT (jetons non fongibles), il n'y avait aucun moyen de collectionner ses œuvres comme on collectionne un Warhol ou un Rembrandt. Lorsque les NFT sont enfin arrivés dans le grand public (le premier projet NFT remonte à 2015), ils ont permis la propriété virtuelle, de sorte que les collectionneurs d'art ont pu commencer à acheter les œuvres de Beeple comme ils le font avec des pièces physiques telles que des peintures et des sculptures. Les choses ont rapidement décollé pour Winkelmann, et le reste appartient à l'histoire.

Winkelmann est devenu célèbre en vendant ses "Everydays : The First 5000 Days", la première œuvre d'art NFT à être mise aux enchères dans une grande maison de vente, pour un montant record de 69 millions de dollars américains en mars 2021. Avant cela ? Le prix maximum auquel il avait vendu des pièces était de 100 dollars par-ci par-là. Cette vente a fait de Winkelmann l'un des trois artistes vivants ayant le plus de valeur au monde.

Il explique : "Je n'essayais pas de vendre des œuvres de ce genre - vous pouvez vendre des impressions, mais en général, les artistes ne le font pas trop. Ils n'étaient tout simplement pas aussi enthousiastes à ce sujet, alors que les NFT étant nativement numériques, les gens sont très enthousiastes."

La dernière vente de Winkelmann, "Human One", est un aperçu fascinant de ce que pourrait être l'avenir de l'art. En partie numérique et en partie physique, cette œuvre est une sculpture vidéo cinétique à laquelle correspond un NFT dynamique. Elle est conçue pour afficher en permanence des œuvres d'art qui évolueront au fil du temps sous l'impulsion de Beeple lui-même ; il aura un accès à distance à l'œuvre et un contrôle créatif sur son contenu pour toujours.

"Je pense que ce qui est passionnant avec cette pièce, c'est qu'elle est plus proche de l'avenir de l'art dans la mesure où nous aurons des pièces dans nos maisons qui continueront à changer. Ce n'est pas seulement une peinture statique qui existe et qui est ce qu'elle est - je pense que nous aurons plus de choses comme ça", a déclaré Winkelmann au Tonight Show.

Pour tous ceux qui cherchent à percer sur la scène de l'art numérique et à devenir eux-mêmes des créateurs, Winkelmann ajoute : "Il existe une tonne de tutoriels et de logiciels gratuits ; c'est quelque chose qui demande beaucoup de travail et de pratique. Ce n'est pas quelque chose qui se fait du jour au lendemain. Je pense que nous allons voir beaucoup plus d'artistes adopter cette approche comme moyen de monétiser leur travail et de gagner leur vie."

Regardez l'intégralité de la conversation de Mike "Beeple" Winkelmann avec Jimmy Fallon sur The Tonight Show ici.

L'article original (en anglais) diffusé sur le site de Maxon ici.