Bonjour, puis-je vous aider ?
Kye Young crée des bandes dessinées dans C4D à l’aide de commandes vocales

Kye Young crée des bandes dessinées dans C4D à l’aide de commandes vocales

Kye Young avait 25 ans au moment où elle a quitté le studio de production TV dans lequel elle travaillait en Corée du Sud pour devenir dessinatrice de bandes dessinées. Aujourd’hui, près de 25 ans plus tard, elle fait partie des auteurs de BD les plus populaires de Corée (Audition, Girl in Heels et Unplugged Boy). Elle est également à l’origine de la célèbre web BD, Love Alarm, une série qui s’inscrit dans la durée et traite d’un monde où une application nommée Love Alarm vous alerte lorsqu’une personne ayant flashé sur vous se trouve dans votre environnement proche. 

Kye Young produit de nouveaux épisodes pour la série Love Alarm depuis 2014. Elle s’est toujours appuyée sur Cinema 4D mais a récemment dû faire une pause après avoir développé une arthrite dégénérative au niveau des doigts. Recherchant désespérément un moyen de reprendre son travail sur la série, elle est parvenue à manier C4D grâce aux commandes vocales, réduisant ainsi drastiquement son usage de la souris et du clavier. Netflix a récemment sorti une nouvelle série d’animation basée sur la web BD de Kye Young, qui est d’ores et déjà reconduite pour une saison 2.

Comment avez-vous décidé de devenir auteur de BD ?

Kye Young : Mon travail d’imagination et de création de scénarios pour les publicités télévisées était assez intéressant d’un point de vue créatif et donnait satisfaction aux clients. Mais j’avais besoin d’un travail créatif qui me satisfasse moi-même également. Il m’a semblé que la bande dessinée correspondait à ce que je recherchais car je pouvais absolument tout faire moi-même depuis la planification jusqu’à la finalisation.

Mes thèmes favoris sont les histoires romantiques, donc les lecteurs sont principalement des jeunes femmes. Je donne vraiment le meilleur de moi-même pour que l’alliance de mes dessins et de l’histoire fasse le bonheur des lecteurs. J’aime les voir satisfaits.

Depuis combien de temps utilisez-vous C4D et comment êtes-vous passée aux commandes vocales ?

KY : Au début, j'ai utilisé 3ds Max. Mais je me suis formée à Cinema 4D en 2014, lorsque j'ai lancé Love Alarm. Les excellents tutoriels de Greyscalegorilla m'ont été d'une grande aide dans mon apprentissage. Cinema 4D est assez intuitif et facile à utiliser avec des fichiers de scènes légers, donc j'ai vite été séduite. Mais au bout d'un moment, j'ai ressenti une vive douleur dans les doigts, à tel point que je ne pouvais même pas cliquer sur une souris. Je ne m'imaginais pas faire de la 3D sans clic de souris, alors j'ai vraiment eu peur de ne plus pouvoir faire mes bandes dessinées.

J’ai testé diverses alternatives : la souris à pédale, le stylet, la souris stylo et le clavier macro, mais j’ai été déçue de constater qu’aucun de ces outils n’était aussi efficace qu’une souris classique. J’avais besoin de quelque chose de plus intuitif et j’ai découvert que les Mac disposent d’une fonctionnalité appelée Accessibilité. Elle permet d’interagir avec des éléments à l’écran et de contrôler votre Mac à l’aide de dispositifs d’assistance tels que des interrupteurs ou des manettes, ou encore des technologies qui détectent les mouvements des yeux et de tête. Je n’avais même pas songé à utiliser cette fonction lorsque j’étais en bonne santé mais elle m’est devenue totalement indispensable. En plus, elle était facile d’utilisation et fonctionnait bien mieux que je ne l’avais imaginé.

Comment s’est passée la configuration de vos outils pour qu’ils répondent aux commandes vocales ?

KY : Je n’ai pas eu besoin de faire grand-chose. J’ai seulement lié le raccourci à la voix dans le menu Commande vocale, de sorte que je choisis désormais une commande ou un menu à l’aide de ma voix et d’un micro plutôt qu’avec une souris. Automator et AppleScript rendent l’Accessibilité beaucoup plus puissante, mais BetterTouchTool offre plus de fonctionnalités pour la souris et le contrôle du pavé tactile donc je l’utilise pour déclencher ces mouvements. Cela donne vraiment une nouvelle dimension au processus de 3D. Vous pouvez voir comment cela fonctionne sur ma chaîne YouTube. Certaines vidéos ont été enregistrées en direct et il est arrivé que les commandes vocales se mélangent aux textes destinés aux téléspectateurs, donc cela n’a pas toujours fonctionné comme prévu, mais ces vidéos vous permettent de bien comprendre. J’en suis vraiment très heureuse car cela m’ouvre de nouvelles voies.

Qu’entendez-vous par de nouvelles voies ?

KY : En tant qu’auteur de BD, je paramètre les mouvements de mon personnage à l’aide des contrôleurs, mais leurs noms sont assez complexes, de même que toute l’arborescence. J’avais pour habitude d’utiliser le sélecteur visuel avec le clavier ou la souris mais, maintenant que tout a changé, il me suffit de dire le nom d’une partie du corps pour la sélectionner. Par exemple, je dis « épaule droite » et l’épaule droite du personnage est automatiquement sélectionnée. Pour que le processus vocal fonctionne dans Automator, j’ai réalisé un script qui permet de sélectionner le contrôleur du personnage. Je suis encore novice avec AppleScript, mais un expert pourrait faire bien davantage.

Avant, je considérais les commandes vocales comme une simple alternative au clavier et à la souris, mais je perçois désormais que dans l’avenir un système d’exploitation pourra se rapprocher bien plus du comportement humain. Cinema 4D présente différents raccourcis et touches spéciales, qu’il est donc simple pour moi de relier à ma voix. Depuis la sortie de la version R21, il est encore plus facile d’utiliser l’Accessibilité avec Cinema 4D car Mac OS reconnait les menus de C4D. À l’avenir, je pense que je pourrai utiliser un langage naturel comme celui que nous utilisons dans la vie réelle.

Comment créez-vous les personnages de Love Alarm ?

KY : On a l’impression qu’il y a plusieurs personnages, mais je n’utilise en réalité que deux personnages génériques, un homme et une femme. Ils sont ainsi plus simples à actualiser et cela permet à la série de continuer. Je crée les modèles de personnages de base génériques dans Cinema 4D puis j’utilise XPresso et Pose Morph pour modifier leurs visages, leurs cheveux et leur style. Le travail le plus important est le paramétrage du mouvement des expressions faciales des personnages. Chaque image de la bande dessinée est sauvegardée dans des fichiers de scène, et je m’en sers sous forme de miniature pour voir ce qui se passe.

Avez-vous de nouveaux projets en cours ou planifiés ?

KY : Je pense que YouTube est un média parfait pour les dessins animés et les bandes dessinées. J’ai téléchargé la première partie de Love Alarm pour la visionner gratuitement, mais elle n’a pas été créée pour YouTube à l’origine, donc elle n’est pas totalement adaptée. J’aimerais créer une nouvelle bande dessinée conçue pour YouTube dès le départ. YouTube m’a beaucoup fait réfléchir sur ce que signifie l’art à notre époque. Je pense que le processus et les réactions des lecteurs doivent aussi s’inscrire dans le travail, or YouTube rend cela possible. C’est pourquoi même si je n’en suis qu’au début de mon travail avec les commandes vocales, j’expose cette partie de ma méthode en direct. C’est aussi une partie de mon travail que je souhaite partager avec les lecteurs.


Article rédigé par Meleah Maynard, rédactrice et éditrice à Minneapolis, dans le Minnesota.