Laissez-nous un message !


Nous sommes absents pour le moment, mais si vous nous laissez un message, nous y répondrons le plus vite possible ;)

Laissez-nous un message !
Tout sur le très populaire dessin animé The Promised Neverland

Tout sur le très populaire dessin animé The Promised Neverland

Le très populaire dessin animé The Promised Neverland (histoire originale de Kaiu Shirai, dessinée par Posuka Izumizu et publiée en série dans le Weekly Shonen Jump de Shueisha) a été adapté en film d'action en décembre 2020. La société khaki, basée à Tokyo, était le groupe créatif en charge de la production 3D/CG, et s'est appuyée sur Cinema 4D comme outil principal.

La scène où un monstre de 3 mètres créé en 3D/CG apparaît avec des pas puissants et apporte un sentiment de peur écrasant aux spectateurs est à couper le souffle. En outre, C4D a été utilisé pour les décors et tous les autres aspects du film.

Nous avons parlé à Khaki du processus de production de ce film, et voici ce qu'ils avaient à dire.

Parlez-nous de Khaki, y compris de vos noms et responsabilités.

Yokohara : Mon nom est Yamato Yokohara. Pour Neverland, j'étais le superviseur des personnages, et je m'occupais principalement des personnages, du flux de travail et des vérifications les concernant.

Vous avez donc travaillé sur le concept design et la modélisation ?

Yokohara : Oui. J'ai également créé toutes les textures et j'étais en charge d'une partie de l'éclairage.

Miyano : Je m'appelle Yasuki Miyano. Je suis le responsable du démon. J'étais en charge de la conception et de la modélisation du film.

Tasaki : Je suis Yota Tasaki. Cette fois, j'étais principalement chargé de superviser les éléments de l'environnement. Le point central était la séquence de la falaise dans la seconde moitié du film. Et, en tant que directeur de l'image de synthèse, je communiquais avec l'équipe de Taïwan sur le concept et d'autres aspects.

Nigo : Mon nom est Yuri Nigo. J'étais chargé de la mise en place, du placement et de l'éclairage des fleurs qui sont collées aux personnages. J'étais chargé d'importer les modèles dans la scène réelle et d'arranger la disposition. J'étais également chargé de peaufiner des points mineurs, comme l'alignement des piliers avec les personnes à l'intérieur de la porte.

L'article original (en anglais) publié par Maxon ici...

Cinema 4D est disponible via la boutique en ligne Mediaworks ici...