Laissez-nous un message !


Nous sommes absents pour le moment, mais si vous nous laissez un message, nous y répondrons le plus vite possible ;)

Laissez-nous un message !

Cinema 4D et Le monstre du lac

Publié le : 10/03/2020 10:40:48
Catégories : Autour de la 3D Rss feed , Cinema 4D Rss feed , Évènements Rss feed , French Cinema 4D Rss feed , Mediaworks Rss feed

Cinema 4D et Le monstre du lac

Tout le monde, ou presque, a entendu parler du monstre du Loch Ness, en Écosse. Mais on ne peut pas en dire autant de Champ, le monstre légendaire qui, selon la rumeur, vit depuis des siècles dans le lac Champlain, en Amérique du Nord. Le nouveau court-métrage de Boxfort, The Loch, s'est vaguement inspiré de ces deux créatures aquatiques, ainsi que d'une excursion en canoë et d'un week-end passé au Camp MoGraph de MoGraph.com en octobre dernier.

Il s'agit du premier film de Boxfort, un collectif d'artistes de Detroit fondé par Billy Chitkin (alias Gernge), artiste 3D et designer, et Julie Craft, créatrice et animatrice de graphiques animés. Si les membres du collectif travaillent habituellement en freelance à titre individuel, cette bande d'amis collabore de plus en plus sur des projets, comme les titres d'ouverture créés pour Half Rez 2019.

Billy Chitkin, Julie Craft et d’autres membres de Boxfort ont réalisé The Loch en un mois, en utilisant Cinema 4D, ZBrush, Procreate, Oculus Medium et Redshift. Pour Billy Chitkin, bien qu'il soit principalement en 3D, le film revêt un côté onirique et illustratif, notamment parce qu'il a été réalisé à l'aide de plus de cinq logiciels très différents, chacun jouant un rôle plus ou moins important. « C'était vraiment génial d'avoir une idée artistique et de pouvoir la mettre en œuvre ensemble, se souvient-il. C'est tellement inspirant d’explorer différentes technologies et de collaborer ainsi. » Maintenant que The Loch est sorti, le collectif a décidé d'essayer de créer une sorte de projet interne chaque mois pour affiner et mettre en valeur ses nombreuses compétences. Le travail sur ce film a commencé par des croquis très évasifs et une peinture de Justin Lemmon, dessinateur et animateur de personnages pour Boxfort, qui a également modélisé le personnage du pêcheur dans Cinema 4D.

En parallèle, Billy Chitkin a utilisé C4D pour modéliser le bateau et le décor dans C4D. Mais il n'était pas satisfait du rendu final des rochers au premier plan, alors il a demandé à Julie Craft d'intervenir et de les remodeler à sa façon. « C'était le moment idéal pour intervenir et faire de la sculpture 3D en RV », explique-t-elle, ajoutant s'être inspirée du travail de Collin Leix pour les titres de Blend 2019 créés par le studio d'animation/illustration Gunner.

Gunner et Boxfort étant situés dans le même bâtiment, Julie Craft a demandé à Collin Leix de la former sur l'utilisation de l'Oculus Medium après avoir acheté un Oculus Rift S. Elle savait déjà que c'était un outil puissant, mais elle a été surprise par son caractère intuitif. « J'ai pu l'utiliser avec aisance en quelques heures seulement, alors que je n'avais aucune autre expérience de la sculpture, raconte-t-elle. La création de ces gros rochers géométriques était parfaite pour ce genre de travail de sculpture. Ça a vraiment été la fois où j'ai le plus apprécié d'apprendre un nouvel outil depuis des années. »

Justin Lemmon a fait beaucoup de sculpture dans ZBrush pour créer les grandes lignes du monstre du lac. La texture a été ajoutée dans Redshift pour animer le monstre le long d'une spline, sans squelette. « Avec Justin, nous nous sommes juste assis et nous avons imaginé comment nous voulions que la séquence, ou l'histoire, si vous préférez, se déroule, raconte Billy Chitkin. Une fois les animations principales du pêcheur et du monstre effectuées par Justin Lemmon, je suis intervenu pour ajouter tous les éléments secondaires, comme l'ondulation de l'eau, le balancement du bateau et de la lanterne. Toutes ces choses que l'on ne voit pas forcément, mais que l'on ressent. »

Finalement, The Loch n'a pas de signification profonde ni de message à transmettre, conclut Billy Chitkin : « Il s'agissait juste d'animer pour animer, et lorsque l'on collabore comme ça, on ne sait jamais quel sera le résultat ». Or c'est précisément cela, poursuit-il, qui est amusant et motivant au sein de Boxfort. « Nous sommes un groupe de 8 artistes qui jouent tous les rôles, du producteur au directeur créatif. Je ne ferais pas la moitié du travail artistique que je réalise ici si ce n'était pas pour ceux qui m'entourent. »


Crédits :
Dessin et animation des personnages : Justin Lemmon
Rendu final et composition : Billy Chitkin
Modélisation de l'environnement en RV : Julie Craft
Peinture mate : Nick Parente
Conception musicale et sonore : Sono Sanctus

Meleah Maynard est rédactrice et éditrice à Minneapolis, dans le Minnesota.