Bonjour, puis-je vous aider ?

L'histoire de l'Europe avec Cinema 4D

Publié le : 18/11/2019 09:31:34
Catégories : Autour de la 3D Rss feed , Cinema 4D Rss feed , Évènements Rss feed , French Cinema 4D Rss feed , Mediaworks Rss feed

L'histoire de l'Europe avec Cinema 4D

L'histoire de l'Europe, c'est l'histoire de génies artistiques, de grandes avancées scientifiques, de musique et de littérature classiques d'un côté, mais de l'autre, la guerre et la conquête sanglante qui ont façonné le monde tel que nous le connaissons aujourd'hui. Cette histoire contrastée de l'Europe était à la base de la commande passée par Viasat World à Mike Sharpe, partenaire fondateur et directeur artistique de Found Studio, pour une nouvelle série télévisée.

L’animation d’ouverture de cette promenade à travers le temps devait exposer des sculptures en 3D représentant différents thèmes explorés par l'émission de télévision : la guerre et la révolution, l'art, la religion, la science et l'exploration. Ces sculptures devaient ensuite se combiner pour former une femme moderne, montrant les Européens d'aujourd'hui comme la somme des divers éléments de leur histoire.

Au départ, cela semblait assez simple. Il suffisait de prendre de nombreux modèles 3D existants et de les retoucher. Mais la réalité a été quelque peu différente, comme l'explique Mike : « Au début, nous pensions pouvoir partir de modèles 3D existants pour chaque sculpture, mais nous nous sommes vite rendus compte que cela serait impossible ». 

« Par exemple, il n'existe aucun modèle de César sans son plastron, la Statue de la Liberté est basée sur une peinture, il n'y a pas de modèle de François-Ferdinand d'Autriche ni de Christophe Colomb... Il fallait donc les modéliser entièrement à partir de photographies de statues. Ensuite, chaque sculpture avait son propre concept créatif : tatouages, sang, eau, éclats, explosions, si bien que de multiples techniques ont été utilisées pour concrétiser toutes les idées créatives. »

L'équipe a d'abord eu recours à ZBrush pour créer des modèles ou adapter ceux qui existaient déjà. Mike et son équipe ont ensuite utilisé des déformateurs natifs de Cinema 4D pour positionner différents maillages, par exemple le déformateur FFD pour poser le visage anatomique sur le corps de la sculpture de David.

L'intégration de ZBrush et Substance Painter dans Cinema 4D a été très utile pour réaliser la modélisation et travailler sur les textures. « Nous avons réimporté les modèles dans Cinema 4D sous forme de fichiers .obj ou .fbx avec des UV, explique Mike. Nous avions besoin de ZBrush pour recréer la topologie des maillages car les scans étaient très denses en polygones triangulés. »

Une fois les sculptures créées, divers effets ont été appliqués pour faire couler du sang sur la Statue de la Liberté, montrer la fracture de l'épée de César, faire couler de l’or, etc. Plusieurs utilitaires ont alors été utilisés : X-Particles, Houdini, mais aussi la Fracture Voronoï de Cinema 4D, en gardant Cinema 4D comme plateforme d'application centrale avant d'exporter l'ensemble vers After Effects

L'effet du sang qui coule le long de la surface de la main et du bras était une simulation de X-Particles, pour laquelle Mike a utilisé l'objet Skinner afin de créer une maille lissée. « Nous avons utilisé la Fracture Voronoï de MoGraph et des Effecteurs avec une atténuation pour briser l'épée de César et pour diviser la tête du buste européen qui figure dans l'image de fin », précise-t-il.

La simulation de l'eau dans la scène du Christophe Colomb en or a quant à elle été réalisée simplement à l'aide d'un déformateur de bruit dans Cinema 4D. Tout le travail de la caméra a été fait de manière native : « Nous importons nos simulations Houdini sous forme de fichiers Alembic, ce qui nous donne la liberté de changer nos caméras autant que nous le souhaitons », explique Mike.

Le résultat final est une animation d'une quarantaine de secondes en haute résolution, avec plus d'un million de polygones dans la scène finale. Elle a été rendue sur les six stations de travail Intel Xeon du client de rendu de Found Studio. Mike a fait remarquer que Found a réussi l'exploit de finaliser ce projet en seulement quatre semaines parce que « Cinema 4D a été tout simplement génial pour regrouper tous les modules externes et les logiciels dont nous avions besoin pour réaliser ce projet ».

Site Internet de Found Studio :
www.found-studio.com

Duncan Evans est l'auteur de Digital Mayhem: 3D Machines, chez Focal Press